2011 - Incidence pyramidale

Incidence pyramidale est le nom d'une série de Paysages des erreurs reliés par des caractéristiques communes de cadrage photographique et de traitement des données. Le cadrage photographique systématique vise à mettre en évidence un triangle isocèle dont la base est le bord inférieur du cadre. Le code associé à ce cadrage transforme des stocks d'adresses IP en segments de droites qui s'enchevêtrent dans le plan de l'image. La notion d'incidence renvoie ici à l'optique et à la géométrie, sans que ces références ne soient littérales, elles se situent sur un plan métaphorique. L'association du cadrage et du code renvoie à une réflexion sur l'organisation des groupes et collectifs, entre hiérarchies pyramidales et réseaux chaotiques. Métaphore de la verticalité du pouvoir, de sa force surplombante, la prise de vue implique un regard vers le haut, vers le ciel, trace historique de la transmission du spirituel vers le temporel, du ciel vers la terre. La série se développe autour de ces architectures, perçues depuis le regard d'un observateur debout sur le sol. L'enchevêtrement des segments de droites, comme trace et métaphore de l'activité d'un collectif mouvant et chaotique, tente de contredire cette structure.

352
372